• Douadic est une commune dont les habitants s’appellent les Douadicais et les Douadicaise.

    Superficie: 4314 hectares - Altitudes: de 80 à 150 mètres

    Code postal: 36300 - Code INSEE: 36066

    Douadic

    L'église Saint-Ambroix (ou Saint-Ambroise) a été construite dans la seconde moitié du XIIe siècle. La nef comprend trois travées. Elle est suivie par deux travées légèrement plus étroites formant le chœur et le sanctuaire. Le clocher carré est situé dans la première travée de la nef dont il traverse la voûte et se termine à l'extérieur par deux étage. Au XVe siècle, une chapelle, dédiée à sainte Catherine, est édifiée du côté sud et le porche est voûté d'ogives. L'église est restaurée en 1852 par l'architecte Badoglio (contreforts, couverture, remplacement des bardeaux du clochers par des ardoises) puis, en 1855, par l'architecte Dauvergne (zinguerie, portes et les six colonnettes  du portail). La sacristie a été bâtie de 1857 à 1861 par l'abbé François Voisin.

    L'intérieur de l'édifice conserve de nombreuses traces de peintures murales d'époques diverses. Sur le mur du chevet, une scène du Jugement dernier date du XIIIe siècle. Le mur gauche de la première travée de la nef est couvert par une peinture du XVe siècle représentant la Vierge à l'Enfant sous un dais entouré d'un dessin architectural.

    Douadic

    Le château privé du Bouchet, au lieu-dit Avignon, a été bâti au milieu du XVe siècle (partie nord de l'édifice avec la tour nord-ouest et la tour d'escalier) et dans la première partie du XVIe siècle (le reste du château avec deux tours et une tourelle d'escalier sur cul de lampe). Il a été restauré en 1879 et 1882 mais il fut partiellement dérestauré en 1967-1968. Les quatre tours et la tourelle d'escalier sont couvertes de toits coniques. La partie nord du bâtiment présente un toit en pavillon.

    Douadic

    Au Fresne, quatre tours, très remaniées au XVIIIe siècle, sont les vestiges d'une maison forte du XVe siècle. Au XVIIIe siècle, la maison, le pigeonnier (dans une des tours d'angle) et la métairie sont reconstruits. La maison de maître est finie de bâtir en 1856. Au début du XXe siècle, un avant-corps est appliqué au centre de la façade de la maison et les écuries sont reconstruites.

    A voir:

    1- Le prieuré de Pied-Jaubert, dépendant de l'abbaye de Fontgombault, fut créé au XIIe ou au XIIIe siècle sur un site fossoyé. Il est devenu une ferme au XIVe ou XVe siècle à cause de la guerre de Cent Ans. La maison priorale a été construite vers la fin du XVe siècle (corps de logis à étage carré et grandes fenêtres à croisées de pierre) et dans la première moitié du XVIe siècle (escalier hors-œuvre logé dans une tour avec console ornée d'un griffon) et charpente à deux sous-faîtage et croix de Saint-André). En 1786, la chapelle a été convertie en logis. Elle présente des traces de peintures murales. La grange possède une charpente sur poteaux.

    2- La chapelle Saint-Marc doit dater de 1890 malgré un linteau de remploi inclus dans la façade et portant la date de 1624. La petit flèche polygonale du clocher est recouverte de zinc.

    3- Le manoir privé de Salvert (fin du XVe siècle) était fortifié. Au XVIe siècle, il fut doté de fenêtres à croisée de pierre et de nouvelles cheminées.


    votre commentaire
  • Migné est une commune de l'Indre. Ses habitants sont appelés les Mignons et les Mignonnes.

    Ce village a porté les noms de: Maigny (1460), Meignet (XVIe siècle), Mignié (1788, Archives départementales), Migné (XVIIIe siècle, carte de Cassini).

    Superficie: 5632 hectares - Altitude: de 96 à 138 mètres

    Code postale: 36800 - Code INSEE: 36124

    Migné

    L'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul a été construite en 1898 et 1904 par l'architecte Henry Dauvergne. Elle se compose d'une nef unique séparée du chœur par deux chapelles latérales formant transept. L'ancienne église devait datée du XVe siècle. Son chœur est devenu la sacristie de l'actuelle église.

    Migné

    Le château privé des Varennes.

    A voir:

    La chapelle du Chalet.


    votre commentaire
  • C'est une commune dont les habitants s'appellent les Obterrois et les Obterroises.

    Ce village a porté les noms de: Alba Terra (1204), Aubterre (1367), Aubeterre (1374), Aubterre (1376 et 1415), Aubeterre (1454), Aubterre (1654, Terrier du Bridoré), Obterre (1788, Archives départementales), Obterre (XVIIIe siècle, carte de Cassini), Obterre (1837, cadastre).

    Superficie: 2847 hectares - Altitudes: de 98 à 144 mètres

    Code postal: 36290 - Code INSEE: 36145

    Obterre

    Le château privé de L'Effougeard a été reconstruit à la fin du XIXe siècle par la famille Navers. Le corps central, composé de cinq travées, est surmonté de lucarnes. Il est relié, à l'ouest, par une tourelle en encorbellement, à un bâtiment de deux étages, de style Louis XIII. Par la suite, une tour fut accolée à l'est du logis central. C'était un fief relevant de la baronnie de Preuilly et, pour une partie, de châtellenie des Effes.

    Obterre

    Le château privé des Michauds a été bâti au XIXe siècle puis restauré en 1910-1912. Du nord au sud, ce monument se compose d'un pavillon néo-gothique, un bâtiment de l'ancien logis que surmonte un étage, une tour hexagonale, une galerie à l'italienne surmontée d'un étage et d'un comble à la Mansart, un pavillon de style Louis XIII à deux étages et une chapelle néo-Romane. Ce lieu dépendait de la baronnie de Preuilly.

    A voir:

    - L'église Saint-Laurent, d'origine romane, a été modifiée au XVIe siècle (adjonction d'un chœur gothique flanqué d'une abside à pans coupés). A l'origine, c'est le chœur qui supportait le clocher. Ce dernier a été reconstruit, vers 1860, au-dessus de la façade ouest.


    votre commentaire
  • Paulnay est une commune de l'Indre. Ses habitants sont appelés les Paulinois et les Paulinoises.

    Ce village a porté les noms de: De Poenaio (1202), De Poinacio (vers 1202), Ponnai (1253), Pounai (1530), Ponnay (1788, Archives départementales), Ponay (XVIIIe siècle, carte de Cassini).

    Superficie: 3848 hectares - Altitude: de 88 à 149 mètres

    Code postal: 36290 - Code INSEE: 36153

    Paulnay

    L'église Saint-Étienne, construite au début du XIIe siècle, est composée d'une nef unique, d'une travée plus étroite formant chœur et d'une abside semi-circulaire à l'intérieur et rectangulaire à l'extérieur. A l'ouest, la façade, organisée sur deux niveaux, présente un décor sculpté, rythmé par deux colonnes engagées prolongées en hauteur par des contreforts. Au centre, le portail, sans tympan, présente trois voussures à feuillage reposant sur des colonnettes dont les chapiteaux sont décorés de rinceaux et de figures fantastiques.

    La voûte de la nef et un des piédroits conservent des vestiges de peintures murales de la fin du XIIe siècle. Celles de la voûte de la nef représentent un Père Éternel entouré du tétramorphe. A l'exception d'un vitrail anonyme, les verrières ont été réalisées par Paul Bitterlin (Paris, 1903).

    Paulnay

    Le château privé du Claveau date du XVIIIe siècle.


    votre commentaire
  • Préaux est une comme de l'Indre. Ses habitants sont appelés les Préaltiens et les Préaltiennes.

    Ce village a porté les noms de: Prehaux (1788, Archives départementales), Preaulx (XVIIIe siècle, carte de Cassini).

    Superficie: 3254 hectares - Altitude: 124 à 194 mètres

    Code postal: 36240 - Code INSEE: 36166

    Préaux

    L'église Notre-Dame a été construite en 1892 à la place du sanctuaire primitif. Le clocher a été bâti en 1902.

    Préaux

    Le château de Préaux a été bâti au XVIe siècle. Mais, une tour circulaire date du château primitif du XIIIe siècle. Après un incendie en 1895, le château fut restauré. Un pavillon et une tour de style néo-Renaissance furent rajoutés.

    Personnalité liée à la commune

    - Pendant la Seconde Guerre mondiale, la chanteuse Barbara et une partie de sa famille se réfugièrent à Préaux.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique